Dans quels aliments trouver de la créatine naturelle ?

Est-ce que vous aussi, en tant que sportif, vous avez recours à la créatine pour stimuler vos muscles?

Sachez que cet acide aminé est présent naturellement dans l’organisme tout en étant disponible dans les aliments. Il booste vos performances dans les sports requérant des efforts intenses tout en étant répétitifs. Encore faut-il cibler les bons aliments pour le puiser.

Dans la viande

Vous trouverez principalement la créatine dans la viande et les poissons, avec une teneur variée suivant le type d’aliment choisi. A titre d’exemple, le hareng contient 6,5g/kg de créatine alors que le bœuf et le saumon en contiennent 4,5g/kg.

Ces quantités sont celles contenues dans la viande crue. Elles peuvent varier en fonction du mode de préparation et de cuisson que l’on choisit. Il est donc préférable d’éviter les cuissons trop longues.
Pour trouver la quantité d’aliments riches en créatine idéale pour un résultat probant sur vos activités sportives, le ratio est d’ingérer un apport protidique équivalent à 1 à 2g/kg jusqu’à atteindre le poids total du corps.

En tout cas, quelle que soit la quantité d’aliments riches en créatine ingérée, le corps engrangera 3 à 4g par jour de créatine au maximum. Il est donc important de tenir compte de cette limite naturelle tout en gardant à l’esprit que nous avons déjà de la créatine naturellement présente dans notre organisme.

Cette quantité naturellement synthétisée se crée à raison de 1 à 2g par jour et se concentre principalement dans les muscles et le cerveau.

Dans le lait et la cerise

Comme il primordial de maintenir une alimentation riche et variée, il faut savoir varier les aliments riches en créatine que l’on ingère. On peut parfaitement rester dans la catégorie des viandes en optant pour du porc ou du thon, toujours riche en créatine naturelle, mais à un niveau moyen comparé au hareng.

Il ne faut pas non plus oublier le lait et la cerise qui contiennent encore de la créatine, mais une infime quantité. Ces aliments restent néanmoins des sources de créatine naturelle qu’il faut exploiter dans notre quête d’énergie musculaire.

Il faut toutefois se souvenir du fait que la créatine est destinée aux efforts musculaires de courte durée. Autrement, elle n’aura pas les effets escomptés en termes de performance. Si elle est utilisée pour les sports d’endurance, il faut surveiller de près les risques de crampe et la déshydratation.

Dans les compléments alimentaires

La créatine apportée par les aliments présente certaines limites. En effet, pour une quantité optimale, il faudrait se nourrir avec plusieurs kilos de viande par jour, ce qui est impossible.

C’est pour cette raison que compléter cette alimentation par des apports supplémentaires peut s’avérer utile, surtout pour les sportifs de haut niveau qui attendent un résultat probant. Il ne s’agit en aucune façon d’une forme de dopage.
Le but est tout simplement de rentabiliser l’efficacité de la créatine naturelle apportée par l’alimentation. Toutefois, la prise de ces compléments, comme la créatine monohydrate par exemple, requiert de suivre certaines précautions.

Les prises doivent être bien espacées dans la journée. Le mieux est de prendre votre complément pendant les repas que l’on choisira riches en créatine naturelle pour plus d’effets.

Il faut aussi éviter les prises trop proches des moments d’efforts, car la créatine a des incidences sur le taux de glycémie.

Se nourrir de viande est essentiel pendant ces périodes de cure, car elle aide à retenir la créatine. A défaut, on conseille aussi les boissons protéinées.

Quelques précautions

Pour augmenter ses apports en créatine, rien ne vaut l’alimentation. Cependant, pour les sportifs de haut niveau, celle-ci peut ne pas être suffisante. Recourir à des compléments est donc la solution.

Toutefois, il est important de respecter le dosage recommandé. Il faut aussi savoir espacer les prises. A trop grande quantité, la créatine fait augmenter la tension artérielle.

Avant d’entrer dans un régime riche en créatine, il faut avant tout être en bonne santé afin de ne pas créer des déséquilibres ou aggraver certaines pathologies.

Quoiqu’il en soit, cet acide aminé non protéique est l’allié des muscles et apporte des résultats positifs dans les performances intenses, mais limitées dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *